EVENEMENT SPECIAL

JOURNEE DE L’EUROPE – 9 MAI 2021
GRAND DEBAT franco-allemand et européen

Thématique : Dans l’optique de la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne,
comment retrouver l’élan fondateur franco-allemand ?


 
Premier grand débat franco-allemand et européen
Dans l’optique de la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne,
comment retrouver l’élan fondateur franco-allemand ?



François HOLLANDE
Ancien Président de la République

 



Martin SCHULZ
Député du Bundestag
Ancien Président du parlement Européen

 



Sabine THILLAYE
Députée
Présidente de la Commission des affaires Européennes

 



Pierre HASKI
Journaliste Géopolitique
France Inter

 



Pascal THIBAUT
Journaliste
Correspondant RFI à Berlin

 

 

Vidéo du premier grand débat franco-allemand et européen


 
Second grand débat franco-allemand et européen
Dans l’optique de la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne,
comment retrouver l’élan fondateur franco-allemand ?



Edouard PHILIPPE
Ancien Premier Ministre

 



Franziska BRANTNER
Députée du Bundestag – Groupe les Verts

 



Jean ROTTNER
Président
de la Région Grand Est

 



Michaela WIEGEL
Journaliste
Frankfurter Allgemeine Zeitung – correspondante politique à Paris

 

 

Vidéo du deuxième grand débat franco-allemand et européen

 


 

Présentation de la 1ère table Ronde du Grand Débat par Gérard LONGUET, President du Centre Mondial de la Paix

Introduction de Monsieur Edouard Philippe, Maire du Havre, Premier Ministre (2017-2020), au second débat consacré à la Journée de l’Europe

Jean ROTTNER, President de la Region Grand Est, répond aux questions du Grand Débat de la Journée de l’Europe

 

 

 

Franziska BRANTNER, Députée du Bundestag, répond aux questions du Grand Débat du Jour de l’Europe

Michaela WIEGEL, Journaliste Frankfurter Allgemeine Zeitung correspondante politique à Paris

3 questions à Alex TAYLOR à l’occasion du Grand Débat de la Journée de l’Europe du 9 mai 2021

 

 

 

 


Télécharger le communiqué de presse    

 


 

Le Grand débat est un évènement organisé par :

 

 


Le Grand Débat, comment ça marche ?

Jusqu’au 7 mai, vous pouvez poser des questions aux hautes personnalités invitées à débattre par le Centre Mondial de la Paix, des libertés et des droits de l’Homme et son partenaire Denk Fabrik. Alex TAYLOR, Journaliste européen qui animera le débat, pourra reprendre vos questions pour interroger les personnalités.

Poser vos questions en les postant à l’adresse : joureurope@cmpaix.eu

Une seule règle : respecter la thématique : Dans l’optique de la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne, comment retrouver l’élan fondateur franco-allemand ?

Retrouvez le Grand Débat le 9 mai 2021 sur notre site internet, Youtube et les réseaux sociaux.



Pourquoi nous les avons invités au Grand Débat franco-allemand et européen ?

François HOLLANDE, Président de la République de 2012 à 2017, a fortement pesé sur la résolution de la crise de la Grèce en Europe et s’est s’appuyé sur le couple franco-allemand pour mettre en place le format « Normandie » et traiter la crise en Ukraine. Partisan d’une Europe qui devait évoluer, il a du convaincre la Chancelière Angela MERKEL. En donnant à la COP 21 le relief qu’on lui connait, François HOLLANDE a démontré l’importance du débat relatif à l’environnement pour l’Europe.

Martin SCHULZ est Député du Bundestag. Ancien Président du Parlement européen, il fut très impliqué à permettre le rapprochement de la France et de l’Allemagne et de ses dirigeants. Fervent partisan des « Etats-Unis d’Europe », il est convaincu que la gestion européenne peut s’améliorer et que les relatons franco-allemandes doivent être redynamisées. Pleinement conscient que la culture et l’histoire européenne jouent un rôle majeur, Martin SCHULZ n’est pas avare d’engagements pour transmettre ces valeurs à la jeunesse.

Edouard PHILIPPE fut le Premier Ministre d’un Président de la République ayant fortement appuyé le propos européen dans son programme et souhaitant positionner l’Europe au coeur de son action. Jouissant d’une forte popularité et reconnaissance de son charisme, Edouard PHILIPPE est forcément appelé à exercer de hautes fonctions dans l’avenir. Ayant obtenu son baccalauréat à Bonn lorsque son père y était proviseur en 1988, Edouard PHILIPPE est extrêmement sensible aux relations franco-allemandes.

Franziska BRANTNER est Députée du Bundestag. Son appartenance au groupe des Verts allemands, actuellement crédités d’excellents sondages en amont des prochaines législatives, offre la vision franco-allemande de cette formation politique. Diplômée de Sciences-Po, ancienne Députée européenne, originaire du Land transfrontalier du Bade-Wurtemberg, Franziska BRANTNER est pleinement au fait du fonctionnement européen et du dialogue franco-allemand.

Sabine THILLAYE est Députée de la l’Assemblée Nationale. Née à Remscheid (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), elle a conservé l’usage de la langue allemande au quotidien dans ses activités professionnelles et peut témoigner de la richesse que permettent ces échanges. Sabine THILLAYE est Présidente de la Commission des Affaires européennes de l’Assemblée Nationale. Membre de la Commission de la Défense et des Forces armées, Sabine THILLAYE maitrise pleinement les différences d’engagements entre France et Allemagne qui peuvent ralentir une véritable politique de défense commune. Sabine THILLAYE a activement participé à la création et l’Assemblée parlementaire franco-allemande.

Jean ROTTNER est Président de la Région Grand Est, bordée de frontières avec la Suisse, l’Allemagne le Luxembourg et la Belgique. Le dialogue transfrontalier anime son action, remarquée notamment durant de la crise sanitaire. Dans une région profondément baignée par l’histoire, l’Europe est un quotidien incontournable avec Strasbourg où siège le Parlement européen. Chaque jour, plusieurs centaines de milliers de travailleurs frontaliers de la Région Grand Est incarnent le quotidien d’une Europe des citoyens.

PIerre HASKI est journaliste. Chaque matin, sur France Inter, sa chronique géopolitique offre une vision éclairée du monde et de ses enjeux. Très bon connaisseur de la Chine où il a passé 5 années, Pierre HASKI est en pleine capacité à évoquer les enjeux où l’Europe ne peut plus se permettre de prendre de retard. Résolument adepte du modèle européen, Pierre HASKI est un journaliste d’expérience et indépendant comme le démontre sa présidence de Reporters sans frontières. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et a reçu de nombreuses récompenses internationales.

Pascal THIBAUT est Journaliste, correspondant à Berlin de Radio France Internationale. Il fut Président de l’association des Correspondants étrangers en Allemagne. Pascal THIBAUT contribue, par ses publications, à éclairer la vie quotidienne allemandes et ses anecdotes. Fin connaisseur du monde politique allemand et de ses acteurs, son suivi quotidien de l’actualité allemande offre une acuité propice à une vraie lecture franco-allemande des enjeux quotidiens et européens.

Michaela WIEGEL est journaliste , correspondante politique à Paris du Frankfurter Allgemeinen Zeitung. Auteur de plusieurs enquêtes détaillées et ouvrages sur les Présidents de la République française, Michaela WIEGEL est très impliquée dans les relations franco-allemandes au sujet desquelles elle est régulièrement invitée en table-ronde autour de plus hautes personnalités. Elle est, entre autres, diplômée de Sciences PO et de l’Université d’Harvard.

Alex TAYLOR est journaliste européen choisi pour animer le Grand Débat franco-allemand et européen du 9 mai 2021. Britannique de naissance, Alex Taylor réside à Paris après avoir vécu dans plusieurs pays européens, et notamment à Berlin. Polyglotte avec la maitrise de 6 langues européennes, Alex TAYLOR a une carrière riche de très nombreuses fonctions dans les médias le plus importants, notamment en animant de nombreuses émissions consacrées à l’Europe.



La problématique du grand débat :

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, nouvel épisode d’une spirale infernale d’affrontements en Europe et entre France et Allemagne, l’audace de Charles de GAULLE et de Konrad ADENAUER était celle de dépasser ce poids de l’histoire pour inscrire les deux pays, et leurs voisins européens dans une autre dynamique : celle de l’amitié franco-allemande et de la construction européenne.

A la fin du XXe siècle, face à l’équilibre bipolaire de la guerre froide, puis aux lendemains de la Chute du Mur de Berlin et de la fin de l’Union Soviétique, les motivations étaient grandes de permettre des avancées européennes. Qu’il s’agisse de préserver l’équilibre sur le continent européen, cher à la stratégie de François MITTERRAND, ou de parfaire les objectifs de libre circulation au sein de l’Union Européenne, l’élan franco-allemand était clairement en capacité de faire avancer l’Europe.

Depuis plusieurs années, la redynamisation de relations franco-allemandes et l’efficacité européenne sont au coeur des débats et des discussions. Face à un monde multipolaire aux acteurs régionaux puissants, l’Europe semble parfois manquer de stratégie, de cohésion et d’un moteur franco-allemand uni et volontaire. Face à des pouvoirs qui peuvent par absence de rythme démocratique, s’inscrire dans des stratégies à long terme, l’Europe démocratique mérite de savoir dépasser les échéances électorales nationales pour affronter les défis du XXIe siècle et conserver sa place sur l’échiquier international.

Les enjeux sont nombreux : environnement, modèle social et fiscal, indépendance énergétique, souveraineté technologique, défense de ses intérêts et de son territoire, préservation de ses valeurs et de son modèle démocratique….

L’urgence de stratégies à long terme pour affronter ces enjeux suppose une volonté et une capacité à les appliquer, que ce soit en Europe ou au sein de ses éléments moteur dont le couple franco-allemand. La crise consécutive au COVID montre la capacité d’évolution européenne illustrée par le plan de relance, mais elle a aussi focalisé l’action sur la gestion de cette crise et de ses conséquences, laissant peu de place à une approche stratégique.

Les élections législatives offriront à l’Allemagne un nouveau chancelier(e) à l’automne 2021, l’élection présidentielle française mobilisera le débat électoral. Mais en janvier 2022 débute la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne qui sera naturellement marquée d’un volontarisme affiché.

Dans l’optique de la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne, comment retrouver l’élan fondateur franco-allemand ?

Cette question sera abordée par toutes les personnalités invitées au Grand Débat qui seront interrogées prioritairement sur 4 problématiques issues des questions des internautes :

– Sur quelle légitimité contemporaine et future bâtir le prochain grand élan européen ?
– Quelle place l’Europe doit-elle se ménager sur la scène internationale face au monde multipolaire ?
– Quels chantiers prioritaires doivent stratégiquement être relancés entre France et Allemagne et en Europe pour affronter la XXIe siècle ?
– Quelles méthode et évolutions sont nécessaires pour des résultats plus concrets, plus ambitieux, plus rapides et plus partagés par les peuples et les citoyens européens ?